Nous faisons partie de cette nouvelle génération de brasseurs qui ont débuté leur parcours de brasseurs en amateurs,  dans leur cuisine (à Levallois pour Fabrice et New York pour Anthony) par passion des bières artisanales et plus généralement des produits qui ont du goût.

L’envie de partager cette passion à conduit à débuter notre aventure en 2011 sous le nom de MY BEER dans un ancien bureau reconverti en petite salle de brassage d’un à Levallois Perret. Elle se poursuit aujourd’hui à la Brasserie de la Vallée de Chevreuse (78) et à la Brasserie Parisis (91) selon quelques principes simples :

  • nous élaborons nos propres recettes,
  • nous participons à chaque brassin et sommes transparents quant à l’endroit où nous brassons chacune de nos bières : sur nos bouteilles figurent le nom et l’emplacement de la brasserie où est brassée chacune de nos bières et non pas un énigmatique code emballeur,
  • nos travaillons des styles de bière  (American Pale Ale, Porter, India Pale Ale… ) et non pas des couleurs de bières,
  • nous aimons le houblon et ne transigeons jamais quant au choix des variétés, à la qualité et la  quantité de houblons nécessaires pour obtenir les saveurs que nous recherchons,

Fabrice, le breton devenu Levalloisien, et Anthony, l’américain devenu Parisien

Les Brasseurs du Grand Paris

Fabrice et Anthony à Brasserie Parisis 16 avril 2014

Fabrice et Anthony à Brasserie Parisis 16 avril 2014

Notre Histoire

Entre 2011 et 2013, l’aventure de MY BEER s’est écrite au 5ème étage (sans ascenseur) d’un immeuble de Levallois. Un ancien bureau reconverti en petite salle de brassage nous a permis de parfaire notre apprentissage, de développer nos recettes et de commercialiser nos bières.

L’activité, au départ construite autour d’un mix brassage / vente de produits pour les brasseurs amateurs / cours de brassage (d’où le nom « My Beer » qui invitait à la découverte du brassage), s’est rapidement recentrée vers la production d’une gamme (La Levalloise, l’IPA Citra Galactique, la Smoke In The Water, la Porter Gourmande et quelques recettes éphémères). La toute première récompense sortira du 5ème étage : un Fourquet d’Argent en 2013 pour La Levalloise au Concours de St Nicolas de Port (Musée de la Brasserie).

En 2013, Emmanuel Rey (Volcelest, Brasserie de la Vallée de Chevreuse – 78) nous accueille afin d’adapter la recette de la Levalloise à des cuves plus conséquentes et ainsi de partir à l’assaut de l’autre côté du périphérique. Au delà de l’aspect quantitatif, c’est bien entendu l’échange avec les professionnels que sont Emmanuel et son équipe qui permettront au fil des brassins d’améliorer notre maitrise d’un outil professionnel. En Mai 2014, La Levalloise produite à Chevreuse remporte un Fourquet d’Or à St Nicolas.

Fin 2013, c’est Jonathan Abergel et l’équipe de la Brasserie Parisis (91) qui nous ouvrent leurs portes. L’équipement est différent et nous choisissons cette fois d’y brasser notre IPA Citra Galactique. Le résultat nous donne pleinement satisfaction et en 2014, nous y brasserons avec Yann d’Outland la Ligne 3.

En décembre 2013, nous décidons de stopper la production à Levallois. Les volumes produits sur place sont devenus anecdotiques par rapport aux volumes produits à Chevreuse et Parisis. Nous ne souhaitons pas que l’atelier de Levallois de serve d’alibi à une pseudo production locale ou qu’il ne génère de la confusion dans l’esprit des consommateurs.

Nous avons en effet dès le départ de l’aventure souhaité travailler en toute transparence avec les consommateurs. Les étiquettes ne portent pas un énigmatique code emballeur mais bien les noms et adresses de Chevreuse et Parisis. Nous avons également totalement modifié le design des étiquettes lorsque les bières étaient brassées hors de Levallois.

Dans cet esprit, et afin d’éviter toute confusion des genres, nous avons souhaité accompagner l’arrêt de la production d’un changement de nom. L’aventure My Beer, se termine, et celle des Brasseurs du Grand Paris débute.

Brasseurs, parce que même si nous ne possédons pas actuellement de Brasserie, depuis nos premiers pas dans nos cuisines respectives, en France et aux Etats Unis, nous nous sentons profondément Brasseurs.

Du Grand Paris, parce nous souhaitons, à l’issu de cette période de transition, pouvoir installer un outil de production à proximité de Paris, dans ce qui s’appellera demain le Grand Paris.